Visites à Ermenonville au XVIIIe siècle

Institut Européen des Jardins et Paysages.
Conférence de Catherine Szanto, paysagiste et docteur en architecture Les jardins d’Ermenonville, créés par le marquis René de Girardin entre environ 1766 et 1776, devinrent très vite célèbres, avant même la mort de Rousseau en 1778, et furent fréquenté par de nombreux visiteurs. Certains venaient pour voir le jardin lui-même, d’autres pour rendre hommage à l’auteur de la Nouvelle Héloïse et du Contrat social. En 1788 fut publiée anonymement un itinéraire dans les jardins à l’usage des promeneurs. Les nombreux ouvrages sur l’art des jardins « modernes » publiés à partir des années 1770 – dont celui de Girardin, De la Composition des paysages – présentent des principes de composition pour aménager des points de vue et des parcours. Si ce nouvel art des jardins, qui se voulait un « art libéral », fait appel à la peinture et à la poésie, ce n’est pas pour les copier, mais pour s’en inspirer dans la composition de ce qui est le mode particulier de l’expérience esthétique d’un jardin, la promenade. C’est ce qu’il s’agira d’explorer, entre théorie et descriptions de promenades au XVIIIe siècle.

J.E.B.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *